NEUROTRANSMETTEURS, ACTEURS CENTRAUX DE NOTRE BIEN-ÊTRE MENTAL

Une connaissance pointue et pragmatique des micronutriments permet entre autres d’apporter des solutions aux problèmes d’ordre psychologique tels que les troubles de l’humeur ou du sommeil, les états de fatigue ou les comportements compulsifs. C’est grâce à leur rôle auprès des neurotransmetteurs qu’ils sont tout particulièrement intéressants face à ces pathologies encore mal comprises/soignées.

Les neurotransmetteurs sont des molécules fabriquées par l’organisme constituant le langage du système nerveux et assurant donc la communication au sein de l’organisme. Ils vont intervenir dans des fonctions telles que la digestion, la motricité, la douleur, la sociabilité ou la pression artérielle. Les micronutriments tiennent une place importante dans l’équilibre de ces molécules: leur synthèse nécessite par exemple des folates, du  magnésium, du fer ou de la vitamine B6 ainsi que des acides aminés (tryptophane, tyrosine, glutamine…).

Si c’est principalement la sérotonine et la dopamine qui intéresseront le corps médical dans le contexte de la dépression par exemple, leurs semblables (GABA, noradrénaline, acétylcholine, …) sont tout aussi fondamentales dans des troubles tels que l’anxiété, le stress, le sommeil, les troubles de la mémoire ou de la concentration.

Connaissez-vous l’impact que peut avoir l’insuffisance ou l’excès d’un de ces neurotransmetteurs sur votre humeur et même sur votre caractère ?

La paranoïa, une tendance à la panique ou à l’anxiété ainsi que l’agressivité peuvent « tout simplement » reposé sur la présence excessive de catécholamines (dopamine, adrénaline, noradrénaline) dans votre organisme.

Autre exemple avec la sérotonine. Neurotransmetteur communément appelé « molécule du bonheur », elle est synthétisée à partir du tryptophane et impacte fortement le système nerveux central. Son insuffisance peut provoquer de nombreux troubles dont certains émotionnels: agressivité, impulsivité, absence de plaisir, … Bien sûr, il existe des tests (questionnaires, analyse urinaire) permettant de confirmer qu’il y a effectivement une carence. Il est ensuite possible de rétablir un bon taux de sérotonine grâce à l’alimentation : on retrouve son précurseur dans l’avocat, le fromage, le poulet, le canard, le chocolat, le riz complet, la banane ou l’œuf. Si vous désirez vous complémenter, il existe aussi de nombreuses solutions qui, avec les bonnes connaissances, sont simples et accessibles (tryptophane, safran, griffonia, oméga 3, zinc, magnésium…).



2 Commentaires/par
2 réponses
  1. neyrand
    neyrand dit :

    bonjour
    je suis kinesitherapeute mezieriste chainiste GDS ayant une approche globale du corps je suis aussi intolérante aux ondes electromagnetiques et presidente de l’association Poem (prevention ondes electromagnetiques Drome)
    effectivement chez les EHS (electrohypersensibles) et les intolerants on observe des symptômes tels fatigue, épuisement, insomnies, palpitations, sensations vertigineuses, acouphènes, etaux craniens, troubles digestifs importants masi aussi irratibilité,colere, troubles cognitifs…
    le systeme nerveux( périphérique, neuro vegetatif, central) est fortement agressé par l’environnement electromagnetiques des hyper et basses frequences qui a envahi nos lieux de vie (habitation, travail) et les neurotransmetteurs sont d’autant plus perturbé dans leur production perturbant ainsi l’homeostasie du corps
    De nombreuses personnes sont en errance medical par ignorance du monde medical des causes directes et indirectes des OEM sur le corps Le comprendre et le connaitre est indispensable aussi je vous invite à aller sur notre site: Poem documentation où vous trouverez de nombreuses informations sur ce grave probleme sanitaire
    cordialement
    C N

    Répondre
  2. Ott
    Ott dit :

    Merci, très instructif!
    Petite remarque:
    La paranoïa, une tendance à la panique ou à l’anxiété ainsi que l’agressivité peuvent « tout simplement » reposé… aïe!
    … peuvent « tout simplement » reposer…

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *